Réseau hivernal

Il y a quelques temps, j’ai commencé un nouveau projet de réseau, toujours à l’échelle N, mais de plus petite taille que le premier, soit 120 * 75 cm.

Le réseau représentera une ligne secondaire ainsi qu’une ligne de bus pour atteindre le village depuis la gare. Pour la ligne de bus, j’ai choisi d’utiliser le système Magnorail développé par des modélistes Hollandais (www.magnorail.com). Il s’agit d’une chaîne comportant des aimants pour entraîner n’importe quel véhicule. Ma première idée était d’implanter une ligne de train à crémaillère pour atteindre le village, mais mon premier réseau en a déjà une.

Enfin, le paysage sera hivernal.

Base et menuiserie

Le plan est tracé sur du papier, les éléments de profil dans du carton.

imag0180

Grâce à l’aide précieuse d’un ami menuisier, l’infrastructure prend rapidement forme.

imag0181

Les voies sont posées, le premier train peut circuler. On distingue la gare cachée en arrière-plan.

petitreseau_02

Bâtiments et système Magnorail

Les bâtiments proviennent de Manfred Feiss, un artiste Bâlois qui réalise de magnifiques réseaux à l’échelle N avec des bâtiments en carton. On peut télécharger quelques PDF pour tester et acheter d’autres bâtiments imprimés sur papier rigide 200 g / m2. Pour plus de détails:  www.9-mm.ch, en allemand.

Les photos ci-après permettent aussi de voir les premiers travaux d’installation du système Magnorail. Initialement, j’avais pensé implanter 2 boucles avec un tunnel au milieu. Il n’y aura finalement qu’une seule boucle entraînée par 2 moteurs.

dsc_3172_forumdsc_3174_forum

L’un des 2 moteurs d’entraînement.

dsc_3178_forum

De petits aimants sont insérés dans l’un des maillons.

dsc_3181_forum

Un patin comportant aussi des aimants est fixé sous le véhicule.

dsc_3184_forum

Des tasseaux de bois seront fixés de part et d’autre du guide chaîne pour arriver au niveau de ce dernier. Je fixerai ensuite une route en papier rigide qui cachera la chaîne.

dsc_3183_forum

Arrêts de bus

Il y aura 2 arrêts de bus, l’un à la gare, l’autre au village. Pour réaliser les arrêts de bus, j’ai choisi d’alimenter les moteurs à l’aide d’un décodeur DCC initialement prévu pour les locomotives N. L’important est qu’il dispose de la fonction ABC (Automatic Brake Control) inventée par Lenz, mais aussi disponible sur d’autres décodeurs. J’ai choisi un modèle ESU.

Vu de la centrale, une Trix MS1, le système Magnorail est comme une loco supplémentaire. La consommation des moteurs Magnorail, 50 mA chacun et la circulation de 2 trains, permettront de rester dans les limites permises par la centrale MS1 capable de délivrer 1.9 A !

Le schéma du montage est le suivant. Un monostable à 555 est déclenché par l’un  des 2 ILS placés aux arrêts. Le 555 commande un relais qui, à l’état de repos, court circuite les 5 diodes et, à l’état actif, les met en fonction, créant ainsi l’asymétrie requise par le décodeur. Ce dernier interprète l’asymétrie du signal DCC comme un ordre de freinage et d’arrêt. Les valeurs du condensateur et des résistances, dont un potentiomètre, donnent des durées d’arrêt comprises entre ~15 et 40 secondes.

monostable_bus

La vidéo ci-après montre le résultat obtenu. À noter qu’il a été nécessaire d’insérer un aimant plus fort dans l’un des maillons précédant le bus pour activer les ILS, les aimants d’origine n’y parvenant pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s